Garrigues : une épicerie sociale qui “roule”

Garrigues : une épicerie sociale qui “roule”

Dans le sud-est de la France, l’épicerie sociale itinérante se déplace sur 5 lieux par semaine. Plus qu’une simple épicerie, ce projet permet aux familles en difficultés de surmonter des dépenses imprévues comme une réparation de véhicule par exemple. En plus de la vente de produits variés, des personnes en parcours d’insertion mettent en effet leur savoir-faire au service des familles qui en ont besoin.

L’association gère une plateforme multiservice réalisant – entre autres – de petits travaux de bricolage à domicile, rémunérés en fonction des revenus des personnes. Elle est également en pointe dans le domaine de l’aide à la mobilité : site internet de covoiturage solidaire, transport à la demande, location de mobylettes. « Avec cette épicerie, nous pouvons agir sur le budget des familles en amont des grosses difficultés pour les aider à affronter une dépense imprévue – une réparation de voiture par exemple – ou à réaliser un projet. Elles travaillent sur leur budget avec nos deux conseillers en économie familiale et nous les accompagnons sur quelques semaines ou quelques mois. », explique Mathieu Galand, directeur de Garrigues. Chaque jour dans une nouvelle ville, l’épicerie propose de la vente de produits variés le matin et un espace de convivialité, des ateliers, l’après-midi.

Derrière toutes ces activités, pas de bénévoles « classiques » mais une soixante de « personnes impliquées » : en parcours d’insertion, bénéficiaires de l’association… Ces personnes peuvent ici retrouver un espace de valorisation sociale en mettent en œuvre leurs compétences : bricolage, gestion de la plateforme de transport, animation d’ateliers… Ce sont ainsi eux qui tiennent l’épicerie, conçue « au plus proche des modèles de distribution classique afin d’ouvrir une porte sur un emploi dans ce secteur ».

Afin de permettre à cette association toujours en quête d’innovation sociale de continuer à remplir sa mission, la Fondation Caritas France a financé le remplacement du camion-épicerie, arrivé en bout de course.

  • Financement de la Fondation Caritas France :  35 000 €

Découvrez aussi