SEUIL, innovation en « marche » pour les jeunes en rupture

SEUIL, innovation en « marche » pour les jeunes en rupture

L’association Seuil aide des adolescents en rupture à retrouver une place dans la société grâce des longues marches de trois mois encadrées

Seuil a été créée en 2000 par l’écrivain Bernard Ollivier suite à sa rencontre, sur les chemins de Compostelle, avec deux jeunes délinquants Belges à qui un juge  avait proposé ce marché : « la marche ou la prison ? ». L’association expérimente ainsi les vertus de la marche pour des adolescents (14 -18 ans) en rupture sociale qui lui sont confiés par l’Aide Sociale à l’Enfance ou la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

L’originalité de l’action de Seuil réside dans la réalisation de marches au long cours d’environ 2 000 km en trois mois dans un pays étranger riverain, en majorité en Espagne sur les chemins de Compostelle mais aussi en Italie ou Allemagne. Chaque adolescent, garçon ou fille, part avec un adulte, homme ou femme. Il ne peut emporter ni téléphone, ni musique, ni internet.

Au terme de la marche, le retour se fait en « douceur » : trois jours pour faire le bilan de la marche, finaliser et valider les propositions élaborées pendant tout le parcours en lien étroit avec l’éducateur ou le travailleur social référent du jeune. Proposant une alternative innovante, efficace et rentable à l’enfermement, l’association est actuellement autorisée à prendre en charge 23 jeunes par an.

Pour l’aider à pérenniser et déployer son actions, la Fondation Caritas France la soutient en 2015 et 2015 à raison de  30 000 euros par an.

 

Pour en savoir plus sur l’action de l’association, rendez vous sur son site ou procurez-vous le dernier ‘ouvrage de Bernard Ollivier « Marche et invente ta vie » (Arthaud, 2015).

Découvrez aussi