Aux Captifs, la libération : partager un toit pour s’autonomiser

Aux Captifs, la libération : partager un toit pour s’autonomiser

Comment aider des personnes « enfermées » dans la rue, à se réinsérer peu à peu ? L’Association Aux captifs, la libération a répondu à cette question avec l’aide de la Fondation Caritas France, en créant un lieu d’accueil adapté, où les personnes peuvent progressivement et à leur rythme, se reconstruire. Un lieu de vie et de partage pour renouer des liens, restaurer son estime de soi et préparer son retour vers l’autonomie.

Créée en 1981, l’association Aux Captifs, la libération rencontre et accompagne chaque année plus de 7 000 personnes de la rue. Sa mission : aider ces personnes à résoudre, à leur rythme, leurs problèmes de santé, d’emploi, de logement… et à retrouver une vie sociale. Innovant au service de cette mission, en 2010, les “Captifs” ont mis en place un centre d’hébergement et de stabilisation au cœur du XVe arrondissement de Paris, rue de Vaugirard : le Centre Valgiros. Ce lieu de 1 000 m2 propose un espace de tranquillité permettant de programmer le retour vers l’autonomie. Mais sa plus grande particularité est que la vingtaine de personnes hébergées y partage des logements, entre elles ainsi qu’avec une dizaine de bénévoles résidents. Ces bénévoles gardent une activité extérieure et assurent une mission d’écoute et de soutien. Ils participent surtout, par leur présence gratuite (un an au moins) et le partage des gestes quotidiens, à la revalorisation de soi nécessaire à toute resocialisation. La Fondation Caritas France s’est associée à la création de ce lieu pas tout à fait comme les autres en finançant l’équipement des appartements (espaces pour huit personnes, deux-pièces et studios), soit un soutien d’environ 1/6 du budget total du projet.

  • Financement de la Fondation Caritas France : 50 000 €

Découvrez aussi