Mali. Offrir à des jeunes un métier porteur

Mali. Offrir à des jeunes un métier porteur

Au Mali, former des jeunes au travail du métal participe non seulement à favoriser leur insertion professionnelle, mais aussi à répondre à de réels besoins du pays comme, par exemple, le désenclavement de zones isolées… Une initiative de la Fondation Caritas qui permet à des jeunes déscolarisés de prendre part au développement économique du pays. 

Négé Blon (La Maison du Métal), forme des jeunes déscolarisés (formation initiale, 24 mois) ou des ouvriers (formation continue, de 3 semaines à 6 mois) aux métiers de chaudronnier, tôlier, tuyauteur, ou soudeur.

Cette initiative vise à favoriser l’insertion professionnelle en résonance avec les besoins du pays. Car au Mali, les métiers du métal restent méconnus malgré d’importants besoins pour le développement économique national (construction d’infrastructures de désenclavement ou de transformation des productions locales, équipement des unités industrielles…).

Près de 900 jeunes et 300 ouvriers (sur trois ans) devraient bénéficier des formations dispensées par la Maison du Métal. Le projet doit par ailleurs contribuer à l’élaboration d’une politique nationale de formation professionnelle pour les personnes exclues du système éducatif.

  • Financement de la Fondation Caritas France : 100 000 € sur 2 ans

Découvrez aussi