Être saisonnier, mais pas en précarité, une réalité ?

Être saisonnier, mais pas en précarité, une réalité ?

Émeraude Compétences, centre de formation et d’insertion professionnelle situé à Saint Malo crée un espace pour accueillir, former et accompagner les saisonniers dans leur recherche d’emploi afin d’annualiser leur travail et leurs revenus

 Les Maisons Familiales Rurales (MFR) sont des établissements associatifs qui ont pour but d’accueillir des personnes en formation par alternance. Elles constituent et animent des réseaux entre les entreprises, les actifs, les acteurs de formation et les partenaires sociaux. Elles soutiennent les filières existantes et priorisent le développement des compétences pour faciliter les recrutements.

L’association Emeraude Compétences, située à St Malo, est un centre de formation continue et d’insertion professionnelle, dépendant des MFR.

L’association part d’un constat : le territoire Malouin qui se définit, certes, par une forte activité saisonnière dans les secteurs du maraichage, de la conchyliculture et du nautisme, génère aussi des emplois précaires et de la pauvreté. C’est ainsi qu’est né ce projet, dans le but de faciliter la création d’un réseau d’information et d’accompagnement au service des saisonniers, des candidats à la saison et des employeurs, par l’ouverture d’un « espace saisonnier ».

L’espace offre aux saisonniers des informations et conseils sur l’emploi, le logement, le transport, la formation. Il les accompagne vers des possibilités d’emplois saisonniers intersectoriels, de la même façon qu’il accompagne les employeurs dans la recherche de candidats. L’idée : permette aux saisonniers d’enchaîner plusieurs activités professionnelles, au sein d’entreprises différentes, afin de lisser leur travail sur toute l’année. L’association effectue ce travail dans les secteurs d’activité du maraîchage et de la conchyliculture, qui sont complémentaires au niveau du calendrier.

D’après un diagnostic territorial effectué sur les pays de St. Malo, au moins 300 personnes pourraient être accompagnées dès la première année de fonctionnement, sachant qu’il y a un potentiel de 1000 saisonniers à placer dans les entreprises malouines

 

  • Financement de la Fondation Caritas France : 35 000 €

Découvrez aussi