Ethiopie. Améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement pour les plus vulnérables

Ethiopie. Améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement pour les plus vulnérables

La Caritas du Tigray, région parmi  les plus défavorisées d’Ethiopie, accompagne les dynamiques communautaires d’amélioration de l’environnement. Le projet améliore les conditions d’accès à l’eau, l’assainissement et par conséquence l’hygiène, de plus de 14 650 personnes.

 Le SDCOA (Social and Development Coordinating Office of Adigrat) (Caritas diocésaine) intervient dans 17 « woredas » (équivalent d’un départementfrançais). Ses domaines d’activité sont variés : la sécurité alimentaire, la réalisation d’un barrage, l’éducation, l’accès à l’eau, la santé, la lutte contre le SIDA, la promotion de la femme, la réponse aux urgences.

Le projet financé contribue à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales en matière d’hygiène, d’accès à l’eau et d’assainissement. Il vise les zones rurales particulièrement démunies de trois woredas du Tigray.

Les grands axes : formation aux mesures d’hygiène, formation aux techniques agronomes, construction de latrines, entretien des abords des points d’eau, analyse de l’eau, construction de nouveaux points d’eau (puits, forages, citernes), et assistance des familles particulièrement vulnérables dans la mise en place d’activités agricoles génératrices de revenus.

Le projet touche plus de 14 650 bénéficiaires, dont plus de la moitié étant des femmes.

Il entre dans une dynamique d’auto développement, pour que le SDCOA soit accompagnateur plutôt qu’agent de développement

 

Financement de la Fondation Caritas France : 120 000 €

 

Découvrez aussi