Santé, Insertion, Solidarité, découvrez les fondations abritées de la Fondation Caritas France

Santé, Insertion, Solidarité, découvrez les fondations abritées de la Fondation Caritas France

Depuis son origine, la Fondation Caritas France (FCF) se donne pour objectif d’accueillir et d’accompagner les philanthropes. Son expertise dans la lutte contre la pauvreté et la philanthropie, lui a permis de devenir en moins de 10 ans, la troisième fondation abritante de France. Mais qui sont les fondations abritées sous l’égide de la FCF?

 

Au service des projets, malgré les incertitudes

En 10 ans d’existence, la Fondation Caritas France a ouvert plus de 100 fondations sous son égide. Elles sont aujourd’hui 94 en activité et le dynamisme de ces structures ne s’est pas démenti en 2018. En effet, elles ont soutenu 501 projets (chiffre en hausse de 10%) pour un montant total de 9,2M€     (-2%) de dons.

Ces bons chiffres ne peuvent cependant pas faire oublier une année particulière : pour la première fois depuis sa création, la FCF a enregistré sa première année de « statut quo » en termes de création/fermeture de fondations avec 4 ouvertures pour autant de fins d’activité. Par ailleurs, l’introduction de l’IFI, du prélèvement à la source et d’autres facteurs ont entraîné une baisse de la collecte de l’ordre de 45% pour les fondations sous égide.

 

La Fondation des familles : une vocation qui ne se dément pas

S’il y a un trait commun à la majorité des fondations sous égide de la FCF, c’est bien le fait d’être créé à l’instigation de personnes physiques : 2 fondations sur 3 sont des fondations familiales ! Nos fondateurs se reconnaissent d’ailleurs dans la structure « à taille humaine » qu’est la FCF et apprécient tout particulièrement les moments d’échanges entre philanthropes qu’elle organise.

Pour ce qui est de leur action en 2018, les fondations familiales ont financé 250 projets pour un montant total de 2,6m€. Si la majeure partie des projets soutenus se situent en France (152), les financements sont équilibrés entre le national et l’international.

 

Les fondations familiales : des territoires d’engagement variés

Au-delà de l’équilibre entre les projets situés en France et ceux à l’international, ce qui frappe également c’est la variété des territoires d’engagements des fondations sous égide. Car, si la Fondation Caritas France est spécialisée dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, ces dernières ont de multiples visages. Bien que la majorité de nos fondations abritées soient généralistes, d’autres choisissent de se donner un terrain d’action privilégié :

  • Dans la formation/insertion professionnelle par exemple, avec des fondations comme Ditumba ou Girafe formation qui soutiennent des projets en Afrique subsaharienne.
  • D’autres font le choix de la santé et du handicap avec parfois des projets très précis comme l’aide aux personnes autistes apportée par la Fondation de Dinechin ou la création d’accueils de jour (clubhouse) pour celles atteintes de handicap psychique.
  • L’on trouve également les pôles « éducation / jeunesse », « insertion sociale France », et « solidarité internationale ».

Retrouvez la cartographie des 94 fondations abritées regroupées par pôle thématiques.

Loin d’être des compartiments étanches, ces pôles thématiques permettent d’apporter une expertise spécifique et facilitent l’échange entre fondateurs.

Mettre en commun les énergies : Cercles, Ateliers et journées dédiées

La meilleure illustration de cette volonté de créer des liens entre fondations abritées réside dans l’organisation régulière de temps d’échange et de formation. Ces derniers prennent plusieurs formes :

  • Les Ateliers Caritas, pour se former aux problématiques de la communication web ou réviser les subtilités de la levée de fonds.
  • Les Cercles Caritas qui permettent la discussion avec des experts ou des philosophes sur un sujet donné. En 2018, ces événements ont reçu Esther Duflo, économiste française spécialiste de l’évaluation d’impact social, et Nathalie Sarthou-Lajus, philosophe et auteure du livre « Le Geste de Transmettre ».
  • La Journée des Fondations Abritées avec au programme la remise du Prix de recherche Caritas, une table ronde avec de jeunes entrepreneurs sociaux et des sessions de formation et d’information thématisées (éducation, retour à l’emploi, insertion sociale…). L’occasion de réfléchir aux moyens de lutter contre la pauvreté, de partager les expériences et de rencontrer ses pairs.

Plusieurs autres événements organisés par le Secours Catholique ont permis de compléter ce dispositif (visite de terrain, présentation du rapport statistique du SCCF…)

In fine, les fondations créées sous l’égide de la Fondation Caritas France ressemblent fort à la structure qui les accueille : valeurs de famille et de générosité, esprit de partage et d’ouverture, goût du contact humain, expertise-projet et gestion administrative exigeantes. Ce sont certainement ces (nombreux) points communs qui expliquent la fidélité de nos fondateurs.

 

 

Découvrez aussi