Fondation FIDESCO

La Fondation Fidesco soutient l’association Fidesco, une ONG catholique de solidarité internationale qui envoie des volontaires pour deux ans dans le monde entier. Ces volontaires partent au nom de leur foi pour servir des populations défavorisées dans des projets de développement initiés par l’Église catholique locale. Fidesco est l’une des 5 premières ONG françaises de volontariat reconnues par le ministère des affaires étrangères français.

La Fondation Fidesco apporte également son concours à Fidesco dans ses actions et projets en faveur des plus démunis de ces nombreux pays. Découvrez nos projets 2017, aux Philippines, en Guinée-Conakry, au Rwanda et en Haïti !

 

Projets

Guinée Conakry Fidesco Fondatio Don ISF Soigner les plus démunis

Guinée-Conakry : soigner les plus démunis

Fidesco est présent depuis 1987 en Guinée à la demande de l’archevêque de Conakry à travers la mise en place d’un dispensaire pour enfants, et a ouvert en 2002 une maternité. Environ 100 000 personnes bénéficient chaque année de soins de…
» Lire la suite

Fidesco est présent depuis 1987 en Guinée à la demande de l’archevêque de Conakry à travers la mise en place d’un dispensaire pour enfants, et a ouvert en 2002 une maternité. Environ 100 000 personnes bénéficient chaque année de soins de base, dont 55 000 enfants, et la maternité accueille plus de 1500 naissances par an. Une attention spéciale est apportée à la prévention de la transmission mère-enfant du VIH (PTME).

Le projet est innovant car le dispensaire Saint Gabriel se veut une référence pour la Guinée, en particulier pour la qualité de l’accueil et des soins ainsi que l’intégrité et la compétence du personnel dans un pays où l’accès aux soins reste difficile et hasardeux (contrefaçon des médicaments, coût des soins prohibitifs, corruption au sein du corps médical, etc.) D’autre part, les tarifs et l’organisation doivent permettre l’accès aux soins pour les plus démunis, particulièrement les enfants et les femmes.

Aujourd’hui, la capacité maximale d’accueil de la maternité est atteinte, avec environ cinq naissances par jour, soit un peu plus de 1550 naissances par an.

Les principaux points de vigilance sont la lutte contre le paludisme, la lutte contre le VIH et le suivi des femmes enceintes. Pour ce faire, le nouveau protocole conforme aux recommandations de l’OMS a été mis en place en 2012 pour lutter contre le paludisme et permet de tester 20 000 patients par an. D’autre part depuis 2005 des tests VIH/SIDA sont proposés aux femmes enceintes et un suivi spécial leur est destiné. Le centre de dépistage volontaire pour adultes accueille quant à lui plus de 7000 personnes par an.

Le projet de faire du dispensaire et de la maternité Saint Gabriel une référence pour la Guinée se poursuit. Pour cela, l’accent est mis sur l’amélioration du suivi des malades et sur l’hygiène, ainsi que sur la formation pour pouvoir à terme développer des services complémentaires (kiné respiratoire, soins dentaires, soins d’ophtalmologie, etc.)

Afin de désengorger le centre actuel, la mise en place d’un dispensaire annexe est également en projet.

Découvrez plus d’informations sur notre projet : Guinée-Conakry : soigner les plus démunis

Philippines Accueillir et aimer les enfants des rues faire un don ISF Fidesco

Philippines : Accueillir et aimer les enfants des rues

Manille, capitale asiatique aux 1 000 contrastes, avec son lot de richesses et ses 40 % d’habitants qui vivent dans des bidonvilles... Jeunes mères célibataires, enfants livrés à eux-mêmes, bébés abandonné : la plupart des habitants de ces quartiers tombent…
» Lire la suite

Manille, capitale asiatique aux 1 000 contrastes, avec son lot de richesses et ses 40 % d’habitants qui vivent dans des bidonvilles… Jeunes mères célibataires, enfants livrés à eux-mêmes, bébés abandonné : la plupart des habitants de ces quartiers tombent malgré eux dans la mendicité, le vol, la drogue et la prostitution. 9 volontaires Fidesco travaillent au plus près de ces populations vulnérables pour accueillir ces enfants et accompagner les jeunes mamans.

Découvrez plus d’informations sur notre projet Philippines : Accueillir et aimer les enfants des rues

Rwanda Kigali Fidesco Mission

Rwanda : sortir les enfants de la rue

Le Centre Cyprien et Daphrose Rugamba (CECYDAR) a été créé en 1992 par un couple Rwandais, membres de l’Emmanuel, assassinés au cours du génocide de 1994. Leur processus de canonisation, engagé en septembre 2015, est actuellement étudié à Rome. Le centre…
» Lire la suite

Le Centre Cyprien et Daphrose Rugamba (CECYDAR) a été créé en 1992 par un couple Rwandais, membres de l’Emmanuel, assassinés au cours du génocide de 1994. Leur processus de canonisation, engagé en septembre 2015, est actuellement étudié à Rome.

Le centre CECYDAR accueille depuis plus de vingt ans des enfants des rues de Kigali, la capitale du Rwanda. Issus de milieux très défavorisés, ces enfants ont quitté leur famille et ont rejoint les différents quartiers où violence, drogue, travaux pénibles et petits larcins font leur quotidien. Une fois accueillis au CECYDAR, les enfants entrent dans un processus de réhabilitation à la fois physique et psychologique.

Il y a environ 3000 enfants dans les rues de Kigali. Le génocide de 1994 avait amplifié ce phénomène qui n’a malheureusement pas disparu plus de 20 ans après. Le CECYDAR et Fidesco sont convaincus que le milieu de vie naturel d’un enfant est toujours sa famille. Par tous moyens, il cherche donc à réinsérer au plus vite l’enfant dans un environnement familial (famille nucléaire, famille élargie ou famille d’accueil).

Chaque année le centre CECYDAR accueille une centaine d’enfants.

Ces mêmes enfants font ensuite l’objet d’un suivi post-réinsertion.