L’action des fondations familiales abritées sous l’égide de la Fondation Caritas France

L’action des fondations familiales abritées sous l’égide de la Fondation Caritas France

61 fondations familiales et 5m€ de financement pour 339 projets de lutte contre la pauvreté en France et partout dans le monde. Découvrez l’action des fondations familiales abritées sous l’égide de la Fondation Caritas France

Si la philanthropie familiale n’a, en France, pas l’ampleur qu’elle peut avoir dans d’autres pays, les familles sont cependant des acteurs bien implantés dans le paysage des fondations. Avec 61 fondations familiales abritées sous son égide, la Fondation Caritas France (FCF) peut, sans prétendre à l’exhaustivité ou à la représentativité, offrir un panorama des modalités d’engagement de ces structures.

Une distribution relativement homogène des aides

3ème fondation abritante de France par le nombre de fondations sous égide la FCF a, depuis bientôt 10 ans, développé une véritable expertise sur l’accompagnement de projets philanthropiques familiaux. Dans cette dynamique, elle intègre les questions de transmission intergénérationnelle à ses tables rondes, les enfants et petits-enfants des fondateurs aux prises de décision et mène ou commande des travaux de recherche sur ces sujets.

En chiffres, la générosité des fondations familiales de la FCF représente près de 5 millions d’euros engagés pour les années 2016 et 2017. Distribués quasiment à parité (45% – 55%) entre les projets en France et ceux à l’international, ils vont à un nombre correspondant de projets: 147 sur le territoire national et 192 dans le monde, principalement en Afrique (58%) et en Asie du Sud-Est (33%).

Des champs d’action variés, un engagement conséquent!

Si la distribution par zone géographique est relativement homogène, ce n’est pas le cas de la ventilation des fonds entre les champs thématiques. En effet, l’insertion sociale et la santé/handicap regroupe la majeure partie des subventions versées quoique l’insertion professionnelle et l’éducation soit parmi les plus importantes progressions entre 2016 et 2017.  A l’étranger aussi les engagements brillent par leur hétérogénéité : les projets d’éducation/formation ainsi que les projets de travaux ou de rénovation étant mieux dotés que des projets de défense des droits par exemple.

Au-delà des thématiques, il est important de constater que l’engagement des fondations familiales est loin d’être anecdotique. Sans même parler du temps passé par les créateurs de fondations sur les projets (comités de sélection, visite de terrain, apport en compétences ou en leadership…), les chiffres sont éloquents: En 2017, pour les projets d’éducation, de formation professionnelle ou liés au handicap en France, c’est en moyenne 15 à 17% du budget qui est apporté par les fondations familiales. Et à l’international, ce chiffre monte jusqu’à 25%!

L’impact, condition de la confiance des familles

Quelques soit les montants de financement ou le type de projet aidé, l’invariant dans l’action des fondations familiales, c’est l’exigence de l’impact. Grâce au réseau international des Caritas et à son expertise terrain, la Fondation Caritas France propose aux fondations qu’elle héberge des projets à l’efficacité éprouvée. Ainsi, entre 2016 et 2017, cela représente 1410 personnes précaires accueillies et hébergées, 785 personnes accompagnées vers l’autosuffisance ou encore 170 personnes sans emploi ayant bénéficié d’une formation qualifiante. A l’international, l’effet levier est encore plus important: près de 10 000 personnes ont désormais accès à une eau de qualité et 2736 enfants ont accès à l’éducation.

Des valeurs communes, des champs d’actions variés et une exigence forte sur l’efficacité sont des marqueurs forts de l’action des fondations familiales de la FCF. Mais au-delà de leurs différences, elles ont toute à l’origine de leur création des histoires humaines singulières qui font la diversité et la richesse d’une communauté de fondateurs engagés.

Découvrez aussi