Claire Auzuret

Pour sa neuvième édition, le jury du Prix de Recherche Caritas a décidé de récompenser le travail de Claire Auzuret, jeune universitaire nantaise, pour sa thèse de doctorat en sociologie : “Analyse des processus de sortie de la pauvreté : pauvre un jour, pauvre toujours?”.

Ce travail, basé sur une approche globale de la pauvreté, permet de mieux en saisir les multiples facettes et une complexité trop souvent escamotée par le débat public. En s’attachant à montrer la dimension monétaire mais aussi administrative, relationnelle ou subjective (l’image de soi notamment), la thèse de Claire Auzuret brosse un portrait contrasté d’une pauvreté aux mille visages, de l’étudiant au travailleur pauvre en passant par le parent isolé.

En plus d’une analyse holistique de la question, le travail primé cette année permet également d’identifier des trajectoires hétérogènes pour les personnes concernées. De la sortie à une installation dans la pauvreté en passant par des parcours sinusoïdaux “d’aller-retour”, c’est la multitude des impacts de la pauvreté qui sont ainsi mis en lumière: effets sur la santé, sur l’image de soi, sur l’accès aux loisirs, aux soins, à la citoyenneté, autant de dimensions face auxquelles seul un salaire décent et régulier permet aux personnes de se projeter hors de la pauvreté. Un travail qui dit plus que jamais l’urgence d’agir contre la précarité et pour la dignité des plus fragiles.