Aller au contenu principal
Actualités

Le café pour réinsérer

Le café pour réinsérer

Le café c’est une boisson consommée par 90% des français : un repère dans la journée, un moment de convivialité… Mais c’est aussi une opportunité pour s’insérer! C’est tout le pari de l’Université du café.

Contre la récidive, des cafés de spécialités

L’Université du Café est une association qui fait le même constat que le rapport “Au dernier barreau de l’échelle sociale : la prison” publié par le Secours Catholique : la prison “accueille” principalement des personnes pauvres : 70% des personnes détenues n’ont pas de diplôme. Et malheureusement, 31% des sortants récidives dans les douze mois qui suivent leur sortie (près de 50% à trois ans). Malgré ces chiffres terribles, trop peu de personnes détenues sont accompagnées correctement pendant et après leur peine. 

Pour remédier à cette situation, l’Université du Café propose un programme de formation autour des métiers du café dit “de spécialité”. L’idée : proposer des parcours d’insertion, sous forme d’atelier-chantier, qui allient une activité de production (la torréfaction de café), des formations certifiantes (barista et aux normes d’hygiènes alimentaires HACCP) et un accompagnement socio-professionnel.

Torréfier, percoler et réapprendre à travailler

Cette idée va trouver deux premières réalisations à la maison d’arrêt de Fleury-Merogis avec la mise en place d’une formation-pilote auprès de quatre femmes puis de trois hommes. Le programme pédagogique initial est ainsi amendé, les conventions avec l’administration pénitentiaire signées et la première session “normale” a démarré en octobre 2021. Pensé sur une durée de 4 mois, le parcours doit ainsi permettre de former de 18 à 24 personnes par an. Sous la houlette d’un maître torréfacteur, les apprenants découvrent l’univers du café, se forment à la production et (ré)-apprennent les comportements professionnels nécessaires à la vie en entreprise : travail en équipe, respect des consignes de l’encadrant, assiduité, respect des règles de sécurité…

Un café équitable et solidaire!

Cette qualité de la formation fait écho à la qualité du produit fini : le café produit en détention est biologique, écologique et équitable et est destiné à être distribué en circuit court. Et surtout, les personnes en insertion sont accompagnées dans la mise en place de leur projet professionnel et personnel. En parallèle de l’atelier de production/formation, l’association envisage la création d’un salon de thé et de réinsérer de 50 à 60 personnes par an à l’horizon 2024!