Aller au contenu principal
Actualités

Acteurs de Résilience : un an aux côtés de ceux qui s’engagent

Acteurs de Résilience : un an aux côtés de ceux qui s’engagent

Il y a un an, la Fondation Caritas France lançait son programme Acteurs de Résilience. Acteurs de Résilience, ce sont 9 associations accompagnées pendant 3 ans. Cet accompagnement prend la forme d’un soutien financier (45 000€ par an et par acteur) d’une part et d’un accompagnement stratégique d’autre part (aide à la mesure d’impact, stratégie de déploiement…). Les porteurs de projets, financeurs et les acteurs de l’accompagnement stratégique étaient réunis pour faire un premier bilan.

Une confiance qui “fait du bien”

Pour ce faire, tout l’écosystème d’Acteurs de Résilience était réuni. Après un mot d’accueil de la présidente de la Fondation Caritas France, la journée commence par une session de pitchs. En 5 minutes, chaque association lauréate vient nous dire le travail accompli au cours de l’année passée et les ambitions pour les deux années à venir. L’occasion de partager en toute bienveillance les réussites mais aussi les difficultés rencontrées au cours d’une année secouée par les répliques de la crise sanitaire. Ce temps, quoique contraint, a aussi permis de redire l’apport stratégique d’un programme comme Acteurs de Résilience. “Un soutien triennal, c’est très rare et très rassurant pour des dirigeants d’association. Et aussi il est non fléché ce qui nous permet d’investir dans le développement, dans des choses de long terme, qui nous permettent de déployer notre impact nous partage le délégué général de Des Etoiles et Des Femmes.

Des échanges entre pairs

Comme il est d’usage dans les événements de la Fondation Caritas France, un temps est ensuite dédié aux échanges entre pairs. Fondateurs ayant financé le programme, associations lauréates, acteurs de l’accompagnement, tous peuvent se retrouver autour d’un café. La matinée reprend ensuite par la présentation par Kimso de l’étude d’impact réalisée sur le programme (lien vers article site). La présentation a permis de souligner le nouvelle approche que propose Acteurs de Résilience: le soutien non-fléché. C’est-à-dire que l’association peut l’employer au renforcement de sa structure, pour recruter par exemple “Recruter une Responsable Administrative et Financière (RAF), […] c’est ultra important. C’est une ressource qu’on avait pas, car absolument personne ne veut le financer. Mais c’est capital, on serait mort sans RAF.” soulignait le fondateur d’une association lauréate. Et un autre Acteur de renchérir “[Le financement fléché] oriente vers des actions directes alors que parfois un travail plus systémique est plus impactant à long terme”. L’étude permet également de pointer les axes d’amélioration et notamment autour de l’animation de la communauté et de l’accompagnement ou du renforcement de la communication interne et externe…

Les alliances condition de l’efficacité à long terme

Car la valeur ajoutée d’un tel programme se retrouve aussi dans sa dimension collective. “Agir ensemble, Fondation Caritas et fondations abritées permet d’avoir davantage de moyens, c’est un vrai plus” souligne Jean-Marie Destrée. Et Caroline Germain, Directrice Générale de l’ADASI, de proposer la création de groupes de travail autour de sujets précis (aller-vers…). Mais faire ensemble cela veut aussi dire faire des compromis, trouver des modes d’actions communs ce qui implique parfois de faire évoluer les siens.

Également, cette dimension collective impose de prendre le temps de se connaître et de construire des cadres partagés. Un “temps long” qui permet plus d’impact et qui sied particulièrement à un programme inscrit dans la durée comme “Acteurs de Résilience”.

Découvrez notre livret des un an d’Acteurs de Résilience !