Combo – mettre en commun les expertises au service du bien commun

Combo – mettre en commun les expertises au service du bien commun

Le fonds de dotation Makesense est une structure de l’économie sociale et solidaire qui se donne pour objectif de promouvoir l’entrepreneuriat et la création d’entreprises sociales. Parmi les publics accompagnés par cette structure, des personnes ayant connu un parcours de migration forcée.

Combo : une fusion des expertises

Pour travailler avec ce public spécifique, l’association a mis au point le programme “Combo » en partenariat avec Elan Interculturel. En effet, les parcours des migrants impose de leur proposer un accompagnement adapté afin de lever les différents freins à l’entrepreneuriat:

  • Les barrières linguistiques tout d’abord, MakeSense propose ainsi des formations au français. A ces dernières s’ajoutent parfois des problèmes d’équivalence de diplôme.
  • Des barrières culturelles, car les attendus et les cultures professionnelles divergent d’un pays à l’autre. Les participants au programme sont donc accompagnés dans la compréhension du marché du travail et dans les actions à mettre en place pour le maîtriser.
  • Des barrières personnelles enfin. Après un déracinement et des parcours parfois difficiles, il faut retrouver confiance en soi, aller de nouveau vers les autres… un processus qui nécessite bienveillance et soutien.

 

Elan Interculturel et MakeSense ont longtemps mené leurs programmes d’accompagnement des migrants vers l’entrepreneuriat de manière indépendante. Après une phase de bilan, les deux associations se sont rendues comptes des complémentarités de leur deux projets. L’un obtenait de bons résultats sur les “soft skills (confiance en soi, prise de parole…) et l’autre sur les “hard skills” (gestion de projet, financement…).

 

Réfugiés mais entreprenants

Ce constat a débouché sur un projet de fusion des deux programmes. Ainsi est né “Combo” et un parcours ad hoc en 3 étapes.

  • Première étape : l’immersion. Pendant 2 jours, les participants au programme viennent expérimenter en accéléré l’aventure entrepreneuriale, avec des ateliers de créativité et d’intelligence collective. Ils sont également sensibilisés aux enjeux sociaux et environnementaux.
  • Deuxième phase : l’exploration. Cette phase de 4 mois a pour objectif d’accompagner 30 entrepreneurs dans les premières phases de leurs projets professionnels. Au programme : réaliser une étude de marché, une analyse des besoins, comprendre l’écosystème entrepreneurial français…
  • Enfin : l’incubation. Pendant 7 mois, 10 migrants sont accompagnés dans le prototypage et le lancement de leur projet. Via des formations et des ateliers, des rencontres avec un réseau de mentors et avec un espace de travail mis à disposition, ils peuvent ainsi se lancer.

Si le parcours est dense, l’ambition est à la mesure de ce dernier : faire des mentors des vecteurs de changement de regard sur la migration et faire des bénéficiaires des entrepreneurs à part entière.

 

Photos par Khayri Ghandri

Découvrez aussi