Prix Caritas Photo Sociale : montrer la fragilité

Prix Caritas Photo Sociale : montrer la fragilité

Prix Caritas Photo Sociale : montrer la fragilité

 

Le Réseau Caritas France dont la Fondation Caritas France est membre a lancé en 2020 son premier “Prix Caritas Photo Sociale”. L’objectif : rendre visible les plus fragiles en soutenant les photographes qui travaillent sur les mêmes sujets de préoccupations que le réseau : pauvreté, précarité et exclusion en France.

 

Aglaé Bory : premier prix pour une Odyssée

Primé par un jury présidé par Agnès B. le travail d’Aglaé Bory, Odyssée, se centre sur le parcours de Mohammed, Ibrahim, Goar, Abdelrazik et Hiba. Ces derniers sont au Havre et attendent leur convocation à la Cour Nationale du Droit d’Asile après un refus de l’Ofpra à leur demande d’asile. Souvent longue et douloureuse, cette attente isole et enferme ces hommes et ses femmes dans un temps suspendu. C’est tout le sens du titre de ce travail, récit d’un voyage qui n’en finit pas.

Le travail de Mme Bory crée une correspondance entre l’intériorité des hommes et des femmes et les paysages qu’elle photographie. L’azur du ciel, les profondeurs de la mer, le poudroiement de l’horizon, le ciel bas et lourd… tout nous renvoie au sentiment d’exil de ces oubliés.

 

Finalistes et mention spéciale pour d’autres regards sur la pauvreté

Sans Titre (serie MIDO) – Julie Joubert

Au-delà du travail d’Odyssée, le jury a retenu 2 autres finalistes et une mention d’honneur. Les 2 finalistes, Myr Muratet et Julie Joubert ont également travaillé sur la grande exclusion : dans le Nord de Paris où se croisent sans-papiers, réfugiés SDF, Roms ou toxicomanes pour Myr; en racontant le parcours d’Ahmed pour Julie. Deux approches différentes pour dire une même réalité.

Je ne fais pas un travail sur les pauvres, je cherche à voir comment les gens qui n’ont rien ou pas grand chose essaient de se construire une existence” souligne Myr. Cette fragilité se retrouve aussi dans le travail de Julie. Utilisant appareil photo numérique, appareil jetable ou prise de vues au téléphone, les différentes qualités d’image accompagnent chacun des aspects de la vie de jeune homme exilé.

Drap, boulevard Voltaire, Paris – Myr Muratet

Enfin, le jury a décidé de décerner cette année une mention d’honneur à Pierre Faure pour la qualité de son travail autour de la  » France Périphérique « . 

 

Retrouvez les photos primées sur le site du Réseau Caritas France et sur ceux des lauréats

https://www.reseaucaritasfrance.org/prix-caritas-photo-sociale

Aglaé Bory

Julie Joubert

Myr Muratet

Découvrez aussi