COVID19 – Une aide réaffectée d’urgence pour Intermèdes Robinson

COVID19 – Une aide réaffectée d’urgence pour Intermèdes Robinson

La Fondation Caritas France verse une aide exceptionnelle de 10 000€ à Intermède Robinson pour venir en aide aux occupants des hotels sociaux de l’Essonne. Face à l’urgence sanitaire, l’association se montre particulièrement active.

En effet, l’état d’urgence sanitaire décrété la semaine passée pèse fortement sur les plus fragiles et sur les capacités opérationnelles des associations qui leur viennent en aide.

Intermèdes Robinson: proposer une “pause” à tous

Intermèdes Robinson est une association fondée en 2005 par des acteurs du sud de Paris souhaitant proposer des expériences de vie sociales et éducatives accessibles à tous. Au fil des années, l’association s’est développée jusqu’à compter aujourd’hui 11 ateliers et actions hebdomadaires : jeux, sport, médiations artistiques… Elle mène aussi une activité de jardinage communautaire et des ateliers cuisine.

Mais où se tiennent ces initiatives? Partout dans le nord de l’Essonne (Longjumeau, Chilly-Mazarin, Massy, Savigny s/ Orge…), l’association est active auprès de celles et ceux qui vivent dans les quartiers politiques de la ville, les bidonvilles et les hôtels sociaux.

En janvier, l’association avait sollicité la Fondation Caritas France pour un projet de sorties culturelles en faveur d’enfants et d’adolescents.

 

Sortie culturelle annulée, soutien réaffecté!

Mais la crise sanitaire a soudainement rendu cette demande obsolète : plus d’événements culturels d’abord, confinement généralisé ensuite. L’association ne s’est pas pourtant retrouvée au chômage technique, loin de là. Car en plus de ses publics habituels, les personnes qui, habituellement, parviennent à subvenir à leurs besoins essentiels aux moyens de petits boulots ou de la mendicité, se retrouvent sans moyens de subsistance.

Les actions d’Intermède Robinson se sont donc ré-orientées vers la distribution de produits alimentaires, d’hygiène et de produits de puériculture dans les hôtels sociaux du département ainsi qu’au niveau des bidonvilles d’Antony et de Champlan. Des familles se présentent également au local de l’association laquelle accompagne ainsi plus de 300 familles.

Sollicitée en urgence, la Fondation Caritas France a accepté de modifier l’objet de son aide. Ce sont ainsi 10 000€ qui ont été débloqués en quelques jours pour aider l’association  à répondre aux besoins de base.

Retrouvez d’autres associations soutenues face à l’état d’urgence sanitaire ici.

Découvrez aussi