COVID19 – Le Valdocco, solidaire au coeur des quartiers prioritaires

COVID19 – Le Valdocco, solidaire au coeur des quartiers prioritaires

L’association Le Valdocco est active auprès des jeunes dans 9 quartiers prioritaires en France (Argenteuil, Lille, Marseille, Lyon, Nice…): inclusion sociale, soutien scolaire… elle accomplit un travail indispensable pour accompagner les enfants de ces villes. Dès les premiers jours du confinement, l’association s’est organisée pour soutenir à distance les jeunes et les familles.

 

 

Un plan d’éducation et de soutien à distance

La stratégie de l’association s’articule autour de 4 axes: 

– Le soutien moral aux familles en premier lieu. Pour celà, les salariés de l’association organisent à intervalles régulier des point téléphonique, et diffusent les messages de prévention.

– Le soutien de « l’école à la maison » qui prend la forme d’un accompagnement scolaire à distance ou encore les impressions solidaires des devoirs ou des supports de cours pour les familles qui ne bénéficient pas d’une imprimante ou de l’équipement numérique indispensable (ordinateur…)

– L’animation collective via l’organisation de jeux en ligne comme des quizz ou des séances de loup garou en ligne. L’antenne lilloise du Valdocco met chaque jour en ligne sur sa chaîne youtube des idées de jeux, d’animation ou d’exercice physique…

– La mise en place de parcours personnalisé et adapté pour les jeunes de l’Aide Sociale à l’Enfance (avec de possibles accueils au local de l’accueil de jour ou visite à domicile dans un cadre validé par le directeur général en CODIR Protection de l’Enfance).

– Soutien et formation des équipes à ces nouvelles formes d’accompagnement et de travail social.

Réinventer l’accompagnement

Pour claire et simple qu’elle soit sur le papier, cette stratégie n’en est pas moins une véritable rupture avec les habitudes de l’association. Ce défi c’est le directeur de l’association qui l’illustre le mieux: “Nous nous retrouvons dans des situations paradoxales : être présent à distance,[…] travailler à domicile alors que nous exerçons un métier du contact et de la relation. […] Sans se mettre la pression et sans non plus s’agiter numériquement pour compenser notre absence physique, nous nous appuyons sur les besoins concrets des jeunes et des familles des quartiers populaires. Nous partageons nos expériences ; essayons, évaluons, tout en acceptant que ça rate.

La Fondation Caritas France soutien l’association pour former ses équipes et s’équiper en matériel indispensable.

Découvrez aussi