Edito – Jean-Marie Destrée – le Fonds du 11 Janvier, 5 ans après…

Edito – Jean-Marie Destrée – le Fonds du 11 Janvier, 5 ans après…

Les 10 et 11 janvier 2015, près de 4 millions de Français, réunis derrière le slogan «  Je suis Charlie  », sont descendus dans les rues de leur ville pour rendre hommage aux victimes des attentats terroristes de Paris, mais aussi pour défendre les valeurs de notre pacte républicain.

Comme de nombreux citoyens, les membres des fondations françaises ont été profondément touchés par la violence des attentats qui ont directement porté atteinte aux valeurs de liberté, de tolérance et de vivre-ensemble qui fondent la légitimité des fondations et inspirent leurs actions. Car nombre d’entre elles interviennent déjà partout en France aussi bien en milieu rural, en ville, en banlieue, que dans les écoles, les prisons ou les établissements éducatifs.

Pour transformer l’élan national en actions concrètes, le Centre français des Fonds et Fondations (CFF) a proposé à ses membres de s’associer à la création d’un «  Fonds du 11 Janvier  », placé sous égide de la Fondation de France. Sa création a été rendue effective le 11 février 2015, pour une durée de cinq ans.

À ce jour, dix fondations et une entreprise y ont contribué avec pour objectif de prévenir la violence, en soutenant collectivement des initiatives en faveur de la citoyenneté et du respect de l’autre, du dialogue interculturel, de la connaissance du fait religieux avec une attention particulière à la formation de l’esprit critique des jeunes. Chaque année, une dizaine de porteurs de projets est repérée, sélectionnée, auditionnée et soutenue financièrement et pour certains sur des durées variant de deux à quatre ans.

Outre les subventions, le Fonds du 11 Janvier a développé des moments d’échanges et encouragé les synergies entre ces acteurs de terrain. Il a organisé pour ses fondations des rencontres avec des experts pour mieux appréhender ces questions et déployer son soutien, et commandé une étude sur les Approches et pratiques de la prévention de la radicalisation sur la période 2018 – 2019, pour servir praticiens et chercheurs.

Aujourd’hui, cinq ans après les attentats, alors que l’ensemble de notre société vit une polarisation accrue entre les individus et les groupes sociaux ; alors que les intolérances progressent ; alors que la laïcité à la française qui garantit une liberté de conscience et de culte pour tous les citoyens est sans cesse questionnée ; alors que des extrémismes violents de tous bords s’inscrivent durablement dans notre société, l’action des fondations réunies au sein du Fonds du 11 Janvier a posé un signe tangible de rassemblement et d’engagement pour le vivre-ensemble.

Les membres du Fonds du 11 Janvier, eux-mêmes issus de courants philosophiques et religieux divers, ont expérimenté, au fil de ces années de travail, le long chemin d’apprentissage mutuel, chemin de confrontation des points de vue divergents, de recherche de consensus au service d’une vision partagée : celle d’une société où la maîtrise des outils de l’esprit critique garantit in fine le respect de chacun dans sa diversité au sein de notre maison commune.

À l’issue de la mission qu’il s’est fixée, le Fonds du 11 Janvier tient à partager les enseignements reçus et à faire connaître ces initiatives porteuses d’espoir, de dialogue apaisé, d’ouverture à l’esprit critique. Autant d’initiatives — modestes et remarquables — essaimées sur les territoires qui éclairent les chemins de notre démocratie pour lui éviter de se mettre à douter d’elle-même et de ses enfants.

En tant que fondateur et président du Fonds, je fais le vœu que ce travail puisse inspirer nos pairs et qu’il incite à l’indispensable relève pour continuer à faire vivre l’esprit du 11 janvier.

Jean-Marie DESTRÉE – Inspirateur Et Président Du Fonds Du 11 Janvier

 

Retrouvez le podcast du Fonds du 11 janvier ainsi que les initiatives soutenues le site internet du fonds!

Découvrez aussi