[Vos dons en action] Cycles-Re, rouler futé

[Vos dons en action] Cycles-Re, rouler futé

Créée en 2015 à Toulouse, l’association Cycles-Re a pour objectif la création et le développement d’un chantier d’insertion autour de la réhabilitation et de la vente de vélos. Soutenue par la Fondation Caritas France, cette structure offre une deuxième chance aux hommes et femmes en insertion et une nouvelle vie aux mécaniques.

 

Des vélos pour rédécoller

Cycles-Re poursuit un double objectif d’insertion d’une part et de moindre impact environnemental d’autre part. Des hommes et femmes en situation de précarité sont en effet formés aux métiers de l’industrie via la réparation des deux-roues. Si l’idée est relativement simple, sa mise en application est en revanche plus complexe. En effet, la mise en place d’un atelier de réparation de vélos nécessite des investissements importants : cabine de peinture, de sablage, de soudure…

 

Car Cycles-Re souhaite acquérir du matériel professionnel afin que les salariés accompagnés travaillent dans les mêmes conditions que dans les entreprises dans lesquelles ils officieront par la suite. Car le but est bien une sortie positive du parcours d’insertion avec la création d’un parcours qualifiant pour les employés en insertion vers les métiers de l’industrie (aéronautique, mécanique vélo…). Construit en cohérence avec le bassin d’emploi local et avec plusieurs acteurs de l’industrie, le cycle de formation veut faire de ces vélos le tremplin d’une nouvelle vie!

 

Economie circulaire et cycles remis en circulation

En plus d’une formation, Cycles-Re va ouvrir un atelier d’auto-réparation pour les habitants du quartier. Les personnes en insertion vont se muer en formateurs. Dans un contexte de réinvestissement du vélo pour les déplacements urbains, Cycles-Re répond à une demande bien identifiée par les porteurs du projet.

 

Mais leur travail ne s’arrête pas là. En remettant en circulation des vélos usagés, Cycles-Re veut également permettre un impact environnemental réduit. En 2017 l’association avait remis sur roues 150 vélos, autant de machines qui n’iront pas à la casse. Mais le recyclage ne s’arrête pas là : récupération de pièces détachées auprès d’un magasin de sport, utilisation du cuir de canapés pour la guidoline, des bouchons de liège pour les poignées, rien ne se perd pour donner un nouvel élan aux plus fragiles.

 

Découvrez aussi