[Vos dons en action] JRS Welcome, mieux accueillir pour mieux accompagner

[Vos dons en action] JRS Welcome, mieux accueillir pour mieux accompagner

Si la fondation JRS sous égide de la Fondation Caritas France a été créée en 2009, le JRS (Service Jésuite des Réfugiés) existe depuis 1980. Cette association se consacre depuis lors à une mission qui se résume en trois mots : accompagner, servir, défendre. En France, ce credo se traduit par des programmes en direction des jeunes, d’apprentissage du français ou encore d’accueil de migrants.

 

Une action pour dire bienvenue

La mission d’accueil de JRS s’incarne notamment dans le programme JRS Welcome. Ce dernier propose une hospitalité ainsi qu’un hébergement provisoire et gratuit au sein d’un réseau national de familles et de congrégations religieuses, pour une personne dont la demande d’asile est en cours de procédure. A l’opposé du traitement d’urgence qui constitue trop souvent l’unique réponse aux migrations, JRS Welcome se veut une rencontre réciproque. Mis en place en 2009 en Île-de-France, JRS Welcome est soutenu depuis 2016 par la Fondation Caritas France en vue de son déploiement sur toute la région avec la structuration d’antennes départementales. Grâce à cette aide, une coordinatrice a été recrutée, ce qui a permis de faire passer le nombre de nuitées de 2748 en 2015 à 13543 en 2017.

 

Une vision qualitative de l’accueil

Si cette progression quantitative est impressionnante (+392%), elle se double d’un important travail qualitatif : chaque demandeur d’asile est ainsi accompagné par un tuteur et les tuteurs du réseaux sont eux même formés et bénéficient de temps d’échanges. Des temps de rencontre et de partage sont également organisés afin de donner “accès à du bon et à du beau” selon les mots du Père Antoine Paumard, président de l’association. Cette dimension profondément humaine de l’action de JRS France se retrouve d’ailleurs dans les témoignages des migrants comme des familles d’accueil :

“Je me sens comme chez moi, ma famille d’accueil s’intéresse à moi, pour de vrai, ils me traitent comme si j’étais un membre de leur famille. J’ai pleuré le jour où j’ai quitté ma première famille d’accueil” – Saher, Egypte

Il y a presque un an, nous avons eu la chance de rencontrer un jeune homme d’origine afghane, Wassim. Notre première rencontre, sans mots, sans se comprendre, fut tout aussi intimidante pour nous que pour lui. Au fil des semaines, nous avons découvert son sourire et son goût pour les blagues. Nous avons, avec lui, poussé les portes de foyers accueillants et bienveillants qui ont su dire “oui” à l’inconnu et lui faire une place dans leur vie quotidienne, comme un membre de la famille. Aujourd’hui, Wassim quitte bientôt les familles et le suivi JRS, mais notre rôle de tuteur va prendre un nouveau chemin, celui d’être simplement là pour lui, en tant qu’ami.

Laure et Jocelyn, un couple en tutorat, en activité professionnelle

 

Des besoins toujours plus importants

Les défis liés aux migrations sont loin d’être résolus. Dans ce contexte et face à des besoins toujours plus important, JRS envisage de doubler sa capacité d’accueil d’ici 3 ans. L’association compte aussi mener une étude d’impact social afin de mieux identifier de possibles axes d’amélioration.

De même, JRS Welcome travaille de plus en plus avec son pôle intégration pour améliorer les conditions de sortie : développer la connaissance de la langue, trouver un emploi, un logement durable, stable et pérenne. Le réseau Ile de France au cours des années à venir va ainsi développer l’articulation entre la période d’accueil – stabilisation et le projet d’insertion pour renforcer l’impact du projet JRS Welcome.

Découvrez aussi