Ana Perrin-Heredia

Logiques économiques en milieux populaires

Ou comment s’en sortir – ou non – pour boucler ses fins de mois…

Le Prix de Recherche Caritas 2012 a été décerné à Ana Perrin-Heredia pour sa thèse de doctorat, Logiques économiques et comptes domestiques en milieux populaires. Ethnographie économique d’une zone urbaine sensible.

La jeune chercheuse s’est immergée plusieurs années dans le quotidien des habitants d’un quartier pauvre, analysant leurs revenus, leurs dépenses, leur manière de «s’en sortir ou non”…

Dans leur logique de survie économique, la sociologue note l’importance des réseaux (familial, amical, voisinage) et du maillage associatif/institutionnel. Elle souligne le décalage qui existe entre les conseils donnés par les personnes chargée d’accompagner les famille fragiles (« les compétences légitimes transmises par les accompagnateurs budgétaires »)  et les pratiques empiriques (« compétences profanes ») acquises par la socialisation familiale, amicale, professionnelle.

Des pratiques profanes peu reconnues en tant que véritables compétences, « alors même qu’elles sont efficaces » tandis que les modèles préconisés par les accompagnateurs budgétaires seraient « susceptibles de déstabiliser plus encore des équilibres économiques fragiles : imposer, par exemple, le prélèvement automatique ou la mensualisation des dépenses lorsque les revenus ne sont ni fixes ni réguliers risque d’introduire des rigidités supplémentaires dans des systèmes économiques qui manquent pourtant déjà cruellement de souplesse ».

Téléchargez l’intervention d’Ana Perrin Heredia lors du Colloque du 13 novembre 2012