Appel à projet 2018 – Coup de projecteur sur nos lauréats

Appel à projet 2018 – Coup de projecteur sur nos lauréats

Chaque année, la Fondation Caritas France (FCF) soutient en France le démarrage ou l’essaimage de projets innovants ou ayant fait leurs preuves dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion. Depuis 2009, ce sont ainsi plus de 500 projets qui ont été soutenus pour un total de 15,9 millions d’euros de financement attribués.

Afin de faire émerger les initiatives les plus pertinentes, la FCF a lancé au printemps dernier, un appel à projets sur les thématiques de l’insertion et du retour à l’emploi. Celui-ci a permis à la FCF de recevoir un grand nombre de candidatures et, parmi celles-ci, de sélectionner les projets innovants ou ayant besoin d’aide pour franchir un palier (réplication, consolidation…). Tour d’horizon de quelques-uns de ces projets inspirants.

 

Wintegreat : redonner vie aux projets des réfugiés

Créée en 2015, l’association Wintegreat s’est structurée autour d’une idée simple: celle d’être la passerelle manquante entre les personnes réfugiées et les entreprises. Pour coconstruire cette passerelle, l’association s’appuie sur une méthodologie bien rôdée qui se déploie en 2 actes:

  1. La construction et la préparation à la reprise d’un parcours professionnel avec des sessions de cours (langue française, découverte de la culture locale…) et plusieurs événements permettant la rencontre entre réfugiés et habitants (étudiants-accompagnants, mentors recrutés parmi les professionnels de la région…)
  2. Une formation professionnelle sectorielle qui s’accompagne d’ateliers sur le savoir-être ou d’immersion dans l’entreprise.

Pour pouvoir implanter son projet dans la ville de Rennes et mettre en place une formation aux métiers de la banque avec 9 entreprises de la métropole, Wintegreat est soutenue par la FCF à hauteur de 20 000€.

 

Le Rayon Vert : quand l’insertion est une affaire qui roule

Basée à Clamart, l’association ARPEIJE œuvre en faveur de l’insertion sociale et professionnelle. Pour mener à bien cette mission elle gère, entre autres, le “Rayon Vert”: un chantier d’insertion qui a pour activité principale la récupération et le recyclage de vélos (récupération de vélos et de pièces détachées, remise en état et revente à prix solidaire). Avec le développement des “mobilités douces” et la mise en place d’un plan vélo IDF, l’association souhaite développer son activité en prospectant les entreprises et collectivités du territoire d’une part et en participant au projet “Gares connectées” d’autre part.

La FCF participe à la mise en œuvre opérationnelle du plan de développement du chantier d’insertion à hauteur de 16 000€.

 

Le Bois de Demain : lier avenir et environnement

L’insertion, c’est souvent une histoire de territoire et d’entrepreneuriat. A Pommiers, dans l’Aisne, un atelier/chantier, “Le Bois de Demain” œuvre à l’insertion de personnes éloignées de l’emploi via le recyclage et la valorisation des déchets de la filière bois. Dans une région sinistrée et qui jette 18 000 tonnes de bois par an, “Le Bois de Demain” forme des demandeurs d’emploi à la réalisation de meubles design construit à partir de ces rebuts. Une solution innovante et qui marche! En effet, ce sont plus de 23 CDDI qui ont été créé en 2 ans.

La FCF accompagne “le Bois de Demain” dans la structuration et le déploiement de son développement commercial à hauteur de 30 000€.

 

Une recyclerie à Jouques : l’upcycling au cœur d’un projet sur un territoire zéro chômeur de longue durée

Retenue comme l’un des 10 territoires participant à l’expérimentation “Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée”, la commune de Jouques abrite également ELAN, une entreprise à but d’emploi qui a développé, entre autres, une activité d’upcycling et de relooking de mobilier. Cette technique consiste à remettre au goût du jour et à améliorer des meubles anciens. Le développement de l’entreprise doit lui permettre de passer de 35 à 68 salariés en CDI afin de démonter le mobilier ancien, concevoir et réaliser de nouveaux meubles, gérer le marketing et les ventes.

La FCF participe à l’aménagement de l’atelier d’ELAN à hauteur de 22 000€

 

The Maze – le chercheur d’emploi comme un entrepreneur

Créée à Paris en 2013, The Maze vise à donner aux demandeurs d’emploi un cadre propice à la recherche et à la reprise d’un emploi: une place dans un coworking pour se retrouver dans un contexte dynamique et des conseils RH d’un bénévole (10 rdv de 1h à 2h). On a longtemps considéré que l’expérience professionnelle et un diplôme de l’enseignement supérieur protégeait du chômage. C’est de moins en moins le cas et The Maze cherche à répondre à cette nouvelle problématique en s’adressant à des “chômeurs autonomes”. La FCF soutient l’essaimage du projet en région lyonnaise à hauteur de 16 000 € pour l’accompagnement des chômeurs sans ressources ou aux minimas sociaux.

Découvrez aussi