Vos dons en action: Réza, un parcours d’Exil – épisode 2

Vos dons en action: Réza, un parcours d’Exil – épisode 2

A l’âge de 14 ans, après plus d’une année de périple depuis l’Iran, Reza se retrouve à la rue en plein Paris. Ballotté de foyer en foyer, incompris par l’administration, l’orphelin d’origine afghane trouve un soutien de poids auprès de Parcours d’Exil, une association offrant un suivi thérapeutique aux réfugiés victimes de violences. En 2016, grâce à l’aide de la Fondation Caritas France, l’association a lancé un projet pilote à destination des mineurs isolés étrangers. Un programme d’hébergement et d’aide juridique pour ces jeunes parfois injustement déclarés majeurs par l’Aide Sociale à l’Enfance. Aujourd’hui encadrant pour Parcours d’Exil, Reza, huit ans après son arrivée, les aide à construire leur avenir en France.

Episode 2 – SEUL AU MONDE

Il est 5h26 du matin à Bam, au Sud-Est de l’Iran, lorsqu’un séisme de magnitude 6,5 frappe la ville. Nous sommes le 26 décembre 2003. En quelques secondes, le tremblement de terre rase la ville. Sous les décombres, les secours s’attèlent à la recherche des survivants. Reza, alors âgé de huit ans, est l’un d’entre eux. “J’arrivais à respirer grâce à un trou formé par deux briques. Au bout d’une demi-journée là-dedans, les secours m’ont sorti. J’étais le seul survivant des 75 membres de ma famille.” Au total, 35 000 personnes trouvent la mort dans le tremblement de terre. Les survivants sont déplacés dans les camps de réfugiés installés par la Croix Rouge. Reza y passe trois ans puis trouve un petit appartement à Bam avec d’autres jeunes du camp. “Ils étaient plus âgés, je les aidais à construire des bâtiments de la ville. En échange, eux me nourrissaient et m’hébergeaient. J’ai grandi très vite. A 12 ans, j’avais déjà un mental d’adulte.” Mais rapidement, son statut de réfugié afghan le rattrape. “Quand on est sans-papiers, on est renvoyé en Afghanistan. A l’époque c’était dangereux avec la guerre. Alors vu que je ne pouvais pas rester ni étudier librement en Iran, je suis parti. ” A l’âge de 13 ans, Reza décide de tenter sa chance en Europe. Commence alors une longue et périlleuse épopée.

Le jeune garçon traverse à pied la frontière irano-turque. Près de Van en Turquie, il se retrouve placé dans un orphelinat géré par les Nations Unies. Pas question pour lui d’y rester, il part pour Istanbul. Au bout de quelques mois, il monte dans un bateau gonflable avec quatre autres jeunes réfugiés pour rejoindre la Grèce. “On a passé toute la nuit en mer. Il y avait un trou dans le bateau, donc près de la côte grecque on a commencé à couler. J’ai eu très peur. Heureusement, la police grecque est arrivée.” Direction le centre de rétention pendant 40 jours. Là, il fait la connaissance d’Ali, un jeune garçon d’origine afghane, comme lui. Les deux garçons décident de poursuivre leur route ensemble.

Ils souhaitent atteindre la Suède : “j’avais entendu que là-bas on pouvait étudier facilement”. Pour l’heure, il faut passer par l’Italie. Et en Europe, chaque passage de frontière se transforme en parcours du combattant. Au port grec de Patras, ils sautent dans un camion de marchandise censé rejoindre la côte italienne par bateau. “La police grecque nous a trouvés. Ils étaient quatre, moi j’étais leur ballon de foot. Ils m’ont shooté de partout. A un moment ils m’ont cassé le doigt, j’ai crié et montré ma main et ils ont fini par arrêter.” Choqué et affaibli, Reza attend quelques semaines avant de retenter sa chance. A la troisième tentative, les deux garçons atteignent l’Italie, cachés dans un camion de transport de raisins secs. “On a passé deux jours là-dedans, on avait ramené des briques de lait pour pisser dedans et éviter que les policiers nous trouvent.” Reste à rejoindre Rome pour ensuite passer en France. Au rythme des contrôles, les deux jeunes sont expulsés du train, avant de prendre le suivant, puis un autre, encore et encore. Quelques jours plus tard, Reza, alors âgé de 14 ans, débarque à Paris.

 Une histoire racontée par Louise S. Vignaud, illustrée par Manon Baba / Agence Apidae

Découvrez aussi