Effet levier

 

Multiplier les leviers contre la pauvreté

1. Créer une dynamique de financement et de développement

« Sur les projets liés à l’eau notamment, la notion d’effet levier est importante, explique Marc Laroche. Une association ne peut par exemple pas approcher les agences de l’eau si elle n’a pas déjà mobilisé des fonds privés« .

Depuis 2009, les soutiens de la Fondation Caritas ont ainsi permis à diverses ONG de déclencher l’engagement d’agences de l’eau, d’agences de développement ou d’autres fondations. Comme ces programmes comportent presque toujours des volets sur la sensibilisation et la formation à l’hygiène et à l’assainissement, souligne Marc Laroche, « ils permettent aussi souvent à toute une dynamique de gouvernance locale de se relancer« .

 

2. Renforcer les capacités locales

Permettre à nos partenaires de mieux fonctionner. De structurer leur action. D’avoir un impact sur les politiques de leurs pays. C’est un autre levier. « Pour que les structures locales gagnent en crédibilité, insiste Marc Laroche, il faut leur donner les moyens de devenir autonomes dans leur financement, leur gestion… ».

Face à la nécessité de renforcer les capacités des associations locales, la Fondation Caritas soutient par exemple la formation du personnel d’organismes de microcrédit (association MAIN) ou le programme DIRO qui aide à la professionnalisation d’une douzaine de Caritas africaines (gestion de projet ou financière, gouvernance, stratégie, etc.).

 

3. Développer les activités génératrices de revenus

La volonté de générer un développement réellement durable, c’est aussi ce qui pousse la Fondation Caritas à soutenir des projets générateurs de ressources propres, notamment dans le domaine agricole en soutenant la mise en place de filières agro-écologiques durables.

Car le manque d’organisation, la faible valorisation des produits ou les mauvaises pratiques de production et de commercialisation peuvent mettre en péril la survie des projets et des petits producteurs impliqués. Soutenir ces projets, c’est garantir la sécurité alimentaire, améliorer les revenus et les conditions de vie en offrant aux bénéficiaires une formation à un métier, des débouchés pour leur production ou encore des informations liés à la santé, aux droits…

 

4. Favoriser l’innovation et l’essaimage

Effet levier encore : nous soutenons des projets innovants afin de trouver des solutions plus adaptées aux enjeux actuels de lutte contre la pauvreté. Une fois les preuves faites, nous les soutenons dans leur déploiement sur de nouveaux territoires, auprès de nouveaux bénéficiaires. Plutôt que de chercher à toujours réinventer.